baniere poloastucien polo©2009
     SITE DE SECOURS
                 

BON A SAVOIR     (polo©2005)
========================

petite précision pour avoir la disquette au démarrage

bon, s'il n'y a rien c'est que tu démarres sur le cd donc il faut modifier le bios
tu redémarres et tu fais SUPP au décompte de la ram
tu as une fenêtre; tu selectionnes la 2eme ligne et entrée
tu selectionnes la ligne genre "boot devise" et avec les touches "précédent et suivant", tu changes pour avoir A,C,CDROM
tu fais ECHAPP et F10 puis Y pour enregistrer les modifications.
Et voilà: tu pourras démarrer sur la diskt de boot (polo © 2002)

retour haut

petite précision pour avoir le cd-rom au démarrage

tu redémarres et tu fais SUPP au décompte de la ram
tu as une fenêtre; tu selectionnes la 2eme ligne et entrée
tu selectionnes la ligne genre "boot devise" et avec les touches "précédent et suivant", tu changes pour
avoir CDROM A C ou CDROM C A
tu fais ECHAPP et F10 puis Y pour enregistrer les modifications
Et voilà: tu pourras démarrer sur le cd-rom (polo © 2002)

ou si plusieurs BOOT DEVICE

Tu vas sur ADVANCED BIOS FEATURES = 2eme ligne a l'ecran
et tu mets, dans l'odre de préférence:
FIRST BOOT DEVICE = A:
SECOND BOOT DEVICE = cd-rom
THIRD BOOT DEVICE = HDD
tu fais ECHAPP et F10 puis Y pour enregistrer les modifications
Et voilà: tu pourras démarrer sur diskt ou sur le cd-rom (polo © 2002)

retour haut

ALLER DANS LE BIOS

Selon la marque du BIOS il peut s'agir :
ou bien d'une des séquences de touche suivantes :
ou "ECHAP" tout court

Généralement indiqué sur l'écran au démarrage par SETUP ou BIOS.

complément d'info ici

retour haut

LE DISQUE DUR

Il y a 50 manières d'expliquer voire plus, en voici une (pas forcément la plus pertinente ! ) :

Le disque dur est une armoire. Tu peux mettre autant (le temps que tu peux fermer les portes ! ) de chemises (dossiers ou répertoires) que tu veux dans cette armoire et une multitutde de feuille (fichiers).

Seulement si tu cherches à mettre toutes ces chemises, ça va vite être le bordel.

Donc, pourquoi ne pas mettre des étagères (partitions) ? Mais tu ne peux pas en mettre autant que tu veux : Au maximum 4, principales ou étendues... mais une seule étendue.

En revanche l'avantage de cette étagère "étendue", tu peux y créer des rayonnages (lecteurs logiques, 32 au maximum pour certains, plus pour d'autres).

Si tu veux je te fais un dessin mais tu vas être déçu. Pour résumer : dans une armoire (disque dur) tu mets au maximum 3 étagères simples (partitions principales) et une optimisée pour le rangement (partition étendue) avec 32 rayonnages (lecteurs logiques).

retour haut

LE DISQUE DYNAMIQUE

En regardant avec la gestion des disques dans Windows XP Pro ou Vista on peut parfois voir des disques durs dynamiques. Ces disques sont différents des disques de base habituels puisqu'ils peuvent être créés volontairement, mais il semble que Windows tente de les créer automatiquement lors de l'installation de disques durs de capacité supérieure à 300 Go.

disque dynamique par la gestion

Les disques dynamiques permettront d’utiliser plusieurs disques durs sur un ordinateur pour dupliquer les données comme de faire un RAID logiciel, mais aussi pour utiliser un grand espace de stockage unique réparti sur plusieurs petits disques durs.

Les disques dynamiques peuvent contenir un nombre illimité de volumes dynamiques qui fonctionnent comme les partitions principales des disques de base.

Les disques dynamiques peuvent fractionner ou partager les données entre plusieurs disques durs dynamiques d’un ordinateur.
A l'inverse, un volume dynamique unique peut en réalité comporter un espace de stockage réparti sur deux disques durs distincts (on peut donc avoir une seule lettre d'unité utilisant deux disques durs).

Autre avantage : la taille des disques dynamiques peut être modifiée facilement, à la volée et sans outil tiers, comme le fait par exemple Partition Magic pour les disques de base. (polo © 2008)

retour haut

Disque dynamique vers Disque de Base

  1. Installer dskprobe.exe (petit utilitaire présent dans le kit Support Tool téléchargeable gratuitement via Microsoft)
  2. Le lancer et sélectionner Drives > Physical Drive
  3. Choisir le disque à convertir en disque de base, cliquer sur "Set Active" et décocher ReadOnly.
  4. Sélectionner Sectors > Read.
  5. Accepter les param. par défaut (begin sector 0, read 1 sector) et clicquer sur "Read". Le "secteur de boot" (MFT) du disque apparaît.
  6. Dans l'éditeur, aller à la ligne (indication à gauche) "01C0". Le 3e bit doit être "42".
  7. Changer en "07"
  8. Selectionner Sectors > Write. Répondre oui.
  9. Quitter diskprobe et rebooter.
  10. Faire un chkdsk du disque qui a du revenir à l'état de base. Si erreur: faire un chkdsk /f
  11. Fini!
PS: Il se peut qu'en cas de multiple partition, le bit "42" soit sur la ligne "01D0" (2ème partition) ou "01E0" (3ème partition)...
et il faudrait alors faire cette opération pour chacune des partitions. Mais n'ayant pas vérifié, je vous incite à la plus grande prudence.

Une autre astuce pour convertir un disque dynamique en disque de base :

  1. Sauvegardez vos données,
  2. puis, à l'aide du bouton droit de la souris, cliquez sur l'espace graphique du disque à convertir, choisissez Supprimer le volume dans le menu,
  3. Cliquez sur Oui au message d'avertissement de perte des données,
  4. Le disque prend l'état Non alloué,
  5. A l'aide du bouton droit de la souris, cliquez sur le numéro d'objet (exemple : Disque 1) du disque à convertir, sélectionnez Convertir en disque de base,
  6. Pour le reformater, à l'aide du bouton droit de la souris, sélectionnez "Nouvelle partition" et procédez comme partitionner par la gestion des disques
En résumé : supprimer le volume ;)

Pour ne jamais refaire cette erreur de transformer un disque en dynamique et ne pas avoir à chercher du comment re-convertir un disque dynamique en disque de base, en verouillant ce convertir du clic droit simplement en modifiant la base de registre à la clé :
HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\CurrentControlSet\Control\IDConfigDB\CurrentDockInfo
Changer la valeur de DockingState en 1 pour griser définitivement la case "Convertir en disque Dynamique" (to disable the upgrade option).
Rebooter. (polo © 2008)

retour haut

LES UNITÉS DE DISQUES SE PRESENTENT COMME SUIT :

Disque dur :
|-> Partition Principal
= . . . |-> Unité C:
\-> Partition Secondaire (étendue)
= . . . |-> Unité D:
= . . . |-> Unité E:
= . . . |-> Etc...    
\-> Partition Secondaire (étendue)(2eme)
= . . . |-> Unité G:
= . . . |-> Unité H:
= . . . |-> Etc...     

Mais si tu as plusieurs disques durs physiques, les lettres des unités seront attribuées :

Exemple de 3 disques durs :
- Disque 1:
-> 1 partition Principal (1 unité)
-> 1 partition secondaire (2 unités)
- Disque 2:
-> 1 partition secondaire (3 unités)
- Disque 3:
-> 1 partition Principal (1 unité)
-> 1 partition secondaire (1 unité)


Les lettres des unités seront réparties comme suit :

. . |-> 1° Partitions Principales :
          . . | . . |-> Disque Dur 1 -> 1 unité = C:
          . . | . . |-> Disque Dur 2 -> 0 unité = Néant
          . . | . . |-> Disque Dur 3 -> 1 unité = D:
  . . |-> 2° Partitions Secondaires :
              . . . . . |-> Disque Dur 1 -> 2 unité = E: F:
              . . . . . |-> Disque Dur 2 -> 3 unité = G: H: I:
              . . . . . |-> Disque Dur 3 -> 1 unité = J:
(polo©2002)

sous XP : les partitions sont rangées dans le bon ordre à l'install comme plus haut,
mais s'il y a rajoute de DD = les lettres ne changerons pas de place = ça prend les lettres suivantes de libre

retour haut

METTRE EN MASTER OU SLAVE

d'abord le branchement, en principe ce qui est recommandé
raccordement IDE
mettre le cavalier dans la bonne position
arriere disque dur
en suivant les instructions sur le disque dur, un peu comme cela
instruction pour le cavalier

retour haut

SAVOIR COMPTER


Les ordinateurs utilisent le système binaire plutôt que le système décimal. Cela est dû au fait que les ordinateurs ne connaissent que deux états : ON ou OFF (1 ou 0). Le système binaire est basé sur 2 alors que le système décimal est basé sur 10. Ainsi, la valeur au carré la plus proche de 1000 est 1024 (2 puissance 10), et sera considérée comme équivalente à 1 Ko.

Pour info, il est bon de savoir que certains constructeurs de disques durs, simplifient leur méthode de calcul en prenant 1000 comme valeur de base. Il en résulte une différence entre la capacité annoncée d'un disque et sa capacité réelle. Ainsi, si on ne respecte pas la méthode de calcul réglementaire, on peut faire passer un disque de 40 Go pour un disque de 43 Go ! Une petite surprise désagréable pour l'acheteur au moment du formatage...

Résumé :

1 kilo-octets (K ou Ko) = 1 024 octets
1 mega-octets (Mo) = 1 024 K = 1 048 576 octets
1 giga-octets (Go) = 1 024 Mo = 1 073 741 824 octets
1 tera-octets (To) = 1 024 Go = 1 199 511 627 776 octets
Exemples :
12.5 Go = 12.5 x 1 073 741 824 = 13 421 772 800 octets
545 Mo = 545 x 1 024 = 558 080 Ko
320 Mo = 320 x 1 048 576 = 335 544 320 octets
720 Ko = 876 x 1 024 = 737 280 octets

Note : le terme "byte" est l'équivalent anglais du mot français "octet", donc si vous lisez par exemple 25 megabytes cela équivaut à 25 mega-octets, idem pour les autres mesures.

Le terme utilisé pour les modems est "kilo-bits" qui correspond à la constitution des octets.
Il faut huit bits pour définir un octet.

En simplifiant :
Un modem 56k à donc une bande passante théorique non pas de 56 kilo-octets mais de 56 kilo-bits,
soit 56 divisé par 8 = 7

Dans le meilleur des cas, on obtiendra un débit inférieur à 7 kilo-octets.
--------------------------------------------A noter que dans les abréviations :

1) KB = Ko =1024 octets
2) Kb = 1024 bytes
on dit ADSL 512 Kbits/s : ça veut dire 64 Ko/s = 512 / 8
J'ajouterai que après les KO, MO, GO, TO on les Peta Octets (PO)

Présentation du binaire

retour haut

taille des cluster

FAT         128 MO = 2 ko
256 MO = 4 ko
512 MO = 8 ko
1024 MO = 16 ko
2048 MO = 32 ko
4096 MO = 64 ko

FAT32         0.256 a 8 GO = 4 ko
16 GO = 8 ko
32 GO = 16 ko
32 GO = 32 ko

NTFS         1 GO = 1 ko
2 GO = 2 ko
4 GO = 4 ko
8 GO = 8 ko
16 GO = 16 ko
32 GO = 32 ko
32 GO = 64 ko

Principales unités de mesure de l’informatique

retour haut

Un peu de calcul binaire

A partir de ces 2 symboles 0 et 1, l'ordinateur peut effectuer toutes les opérations imaginables.
L'équivalent binaire des chiffres décimaux s'écrit ainsi :

0 : 0000
1 : 0001
2 : 0010
3 : 0011
4 : 0100
5 : 0101
6 : 0110
7 : 0111
8 : 1000
9 : 1001

Pour additionner 2 et 3 en binaire, on procède selon le même principe qu'en décimal

tableau_bit

Noter que pour multiplier par 2 une valeur, il suffit de décaler des chiffres binaires d'un rang vers la gauche et d'ajouter un 0.
Ainsi le double de 0011 est 0110
Ce type d'opération est réalisé trés facilement par un ordinateur.

plus d'explication sur le binaire

retour haut

Conversion d'un Octet binaire en décimal

Un octet est composé de 8 bits. Il peut prendre une valeur comprise entre 0 et 256.
Exemple : l'octet 11100110 correspond au nombre 230.
Le principe de la conversion binaire vers décimal s'effectue de la façon suivante :
soit le nombre :
1 1 1 0 0 1 1 0
à partir de la gauche, chaque bit correspond au rang d'une puissance de puissance de 2
27 26 25 24 23 22 21 20

On multiplie la valeur de chaque bit par la puissance de 2 du même rang.
Dans le cas de notre nombre :

tableau_octet


Les programmeurs utilisent aussi la notation héxadécimale qui correspond à la base 16, par convention chaque chiffre est codé ainsi :

0 1 2 3 4 5 6 7 8 9
A B C D E F

(F correspond à 15 en décimal)
Un octet s'écrit à l'aide de 2 symboles hexadécimaux
en séparant les 8 bits en 2 groupes de 4 bits

retour haut

Affichage des fichiers et dossiers cachés

- Ouvrez le poste de travail.
- Allez dans "Outils".
- Dans "Options des dossiers".
- Cliquez sur l'Onglet "affichage".
- Cochez la case "Afficher les fichiers et dossiers cachés".
- Décochez la case "Masquer les extensions dont le type de fichier est connu".
- Cliquez sur "Appliquer" à tous les dossiers.

retour haut

Vidage des dossiers temporaires

- Ouvrez Internet Explorer et allez dans "Outils", "Options internet"
- Dans le champ "Fichiers Internet Temporaires", cliquez sur le bouton "Supprimer les fichiers".
- Cochez la case "Supprimer tout le contenu hors connexion" et faîtes Ok.

Supprimez tous les fichiers de ces dossiers s'ils existent (cela dépend de la version de Windows))

- C:\Temp\
- C:\Windows\temp\ OU C:\Winnt\Temp
- C:\Documents and Settings\Chacun des identifiants\Local Settings\Temp\

retour haut

Comparaison entre FAT(32) et NTFS

Comme son nom l'indique : NTFS = "New Technology File System"
Ce système de fichier est né avec Windows NT (1993) (mais il a évolué depuis 1993).
C'est le système de fichiers par excellence de Windows NT/2000/XP/Vista/Seven.

NTFS a été conçu pour combler les lacunes existant dans le système FAT ("File Allocation Table") utilisé par DOS et Windows 95/98/ME.
NTFS est incomparablement supérieur à FAT ! Enfin c'est ce que l'on dit

FAT
C'est un système très "basique", composé de 3 parties (je fais abstraction du secteur de boot qui est commun à tout système) : Un répertoire est un ensemble d'entrées de 32 octets, dans lequel on trouve diverses informations dont le n° du 1er cluster. A partir de ce n°, le système d'exploitation va lire la FAT, et à l'adresse correspondant à ce n° de cluster, il trouve un code qui lui indique soit que le fichier n'a pas d'autres clusters, soit le n° du n° de cluster suivant, et ainsi de suite.

NTFS
C'est un système de fichier SÉCURISÉ et JOURNALISÉ, bien avant EXT3FS ou ReiserFS du monde Linux!
Cela veut dire qu'il possède une procédure de restauration du système de fichiers permettant de reconstruire rapidement les données du disque après "plantage" du système.

Dès le départ, NTFS a su gérer des noms longs de fichiers (inferieur à 255 caractères) (repris dans les FAT 16 ou 32 de Windows 95/98/ME, au prix d'un bricolage innommable d'entrées supplémentaires!!!)
Ces noms utilisent UNICODE, ce qui permet la conservation des noms quand les fichiers sont copiés vers d'autres systèmes.
Etant compatible POSIX, NTFS sait distinguer minuscules/majuscules et mémorise la dernière ouverture de fichier.

Par exemple, la MFT ("Master File Table", qui est un peu à NTFS ce que la table FAT est à une partition FAT) possède une copie, mais située en plein milieu du disque, et susceptible de se déplacer, en fonction de l'état physique du disque.
Le secteur de boot est également dupliqué (à la fin de la partition)
cf. davantage d'informations sur NTFS et sa MFT.

FAT (16 ou 32) n'est donc à conserver que : si on a un système multiboot (partage de partitions avec des systèmes d'exploitation non "NT") pour la partition de SWAP (fichier pagefile.sys).
En effet, dans une partition NTFS, la copie de la MFT se trouvant en plein milieu, cela fragmenterait le fichier de swap en 2 parties, ce qui n'est pas bon au niveau performances.

Les différences de performances entre FAT et NTFS :
Lecture:
NTFS est plus rapide que FAT en lecture (car un index général réside dans la MFT, et les fichiers < 1ko sont copiés aussi dans la MFT)
Ecriture :
Par contre, NTFS est plus lent que FAT en écriture, compte tenu de toutes les informations de sécurité, quota, chiffrement, flux, ... qu'il a à inscrire en plus des données.
Mais cela est un inconvénient minime, qui ne peut gêner que les "puristes" maniaques de la nanoseconde! ;+))

comment peut-on voir si une partition a été formatée en ntfs ou fat
Dans le poste de travail, clic droit sur la partition intéressée, propriétés, et c'est marqué au dessus du camembert.

retour haut

le pisseur

baniere poloastucien polo©2005

polo©2009

compteur